Carte blanche (sur les conflits d’intérêts)

Tribune parue dans Marianne (du 4 au 10 septembre 2010)

Dans notre République de noms d’oiseaux et d’incriminations, une cause suscite pour une fois l’union sacrée. Au Parti socialiste, Aubry, Royal et Montebourg s’émeuvent avec des trémolos de concert. Le député européen Mélenchon et le député tout court Myard font la trêve de leurs différends idéologiques pour une mobilisation commune. D’après le Canard enchaîné , même Nicolas Sarkozy s’est dit indigné devant quelques journalistes.

Tous « choqués ».

Dans notre démocratie compassionnelle Lire la suite